Publications

Retrouvez dans cette rubrique toutes les publications Sapo implant, nationales et internationales, que nous aurons plaisir à partager avec vous !
Le contenu ne peut être mis en ligne intégralement vis-à-vis des éditeurs mais l’objectif est de vous les faire connaître et de vous indiquer les coordonnées vous permettant de vous les procurer. Bonne lecture…

Apport du digital work flow…

L’apport du digital work flow ainsi que les autres innovations technologiques sont de nos jours essentiels. En effet, ces innovations se mettent au service de chaque intervenant dans le but d’augmenter la prédictibilité ainsi que la qualité des résultats. Au travers du prisme d’un cas complexe mêlant orthognathie, orthodontie et implantologie, nous allons voir comment le digital work flow et la communication qui en découle permettent aux différents acteurs du traitement de proposer une solution fiable et pérenne.

Voir le pdf

Traitement du maxillaire postérieur sans greffe

Dans de nombreux cas, poser des implants dans un maxillaire postérieur édenté reste encore un défi du fait de sa qualité osseuse insuffisante, de la pneumatisation des sinus maxillaires et de l’inévitable résorption osseuse. En implantologie orale, l’élévation du plancher sinusien et les greffes osseuses sont fréquemment utilisées en première intention pour traiter un maxillaire postérieur atrophié. Néanmoins, ces interventions chirurgicales impliquent un certain nombre d’inconvénients tels qu’une longue période de cicatrisation pendant laquelle les patients restent sans restauration prothétique, des coûts financier et biologique élevés, des risques chirurgicaux accrus et des protocoles complexes.

Voir le pdf

Le gradient thérapeutique en implantologie

Le concept de gradient thérapeutique a été proposé par G. Tirlet et JP. Attal en 2009. Ces auteurs ont proposé de faire le choix du traitement le moins mutilant possible de l’organe dentaire grâce à la puissance du collage, le but étant de toujours privilégier les solutions les moins invasives. En suivant la même philosophie, cet article propose d’appliquer ce concept à l’implantologie. Le phénomène d’ostéointégration est comparé au collage et l’os à la dent.

Voir le pdf

Chirurgie guidée : revue des bases fondamentales et principes actuels

La chirurgie guidée a beaucoup évolué au cours des dernières années grâce au développement de l’informatique et à la puissance des ordinateurs. L’ensemble de la chaîne de traitement repose sur la transposition d’un projet prothétique sur l’imagerie sectionnelle. Selon les dernières évolutions, il n’est plus nécessaire de placer un guide d’imagerie au cours de l’examen d’imagerie (cone beam ou scanner). Effectivement, le projet prothétique pourra être intégré dans un second temps à l’imagerie sectionnelle (temps différent de l’acquisition radiologique). La numérisation des modèles (modèle initial et modèle avec wax-up) et l’empreinte optique (fichiers .stl) peuvent être indexées directement sur les fichiers DiCoM du cone beam ou du scanner. Cette conception du projet prothétique est réalisée, soit de manière conventionnelle puis numérisée au laboratoire de prothèse, soit de manière totalement numérique grâce aux logiciels de planification ou de laboratoire (flux numérique complet).

Voir le pdf

Evolution du design implantaire : de la fixture de Branemark à l’implant autoperforant

Le placement des implants endo-osseux est maintenant une procédure commune dans la pratique dentaire qui s’est largement étendue depuis les années 1980. Cependant, le design des implants a évolué au cours des dernières décennies. Parmi les différents types d’implants, la particularité de l’implant auto-perforant va être montrée.
Les modifications du design implantaire ont également permis de faire évoluer les protocoles de traitement avec, notamment, la mise en fonction immédiate ainsi que les protocoles d’extraction-implantation immédiate. Les propriétés mécaniques de l’os influent sur le choix du design des implants et des protocoles de leur mise en place.

Voir le pdf